Là où certains voient des obstacles

Nous voyons toujours plus haut

Pour faire passer la rondelle au-delà de la ligne des buts, il faut savoir compter sur la force de sa détermination. Lorsque la Ville de Québec a ressenti le besoin de s'entourer d'une équipe de champions pour gérer son projet, WSP s'est classée bonne première. Et le résultat est éloquent: un mandat réalisé à temps et en deçà du budget établi.

Next screen

Projet en bref

Centre Vidéotron

1.3 heures travaillées au chantier
400 budget initial
30 en deçà du budget
3 de construction - 0 jour de retard
62 contrats de fournisseurs et d'entrepreneurs
18259 sièges en mode hockey
70000 de superficie
Construction Worker Icon
3600 travailleurs ayant oeuvré sur le chantier
1000 haut-parleurs

Notre équipe dévouée, passionnée et chevronnée accède à la victoire.

playVisionnez la vidéo
Close video
Next screen

DIAPORAMA DU PROJET

Découvrez comment un terrain vacant s'est métamorphosé en un aréna de 18 000 sièges

1 / 28

Début des travaux de la structure d’acier. Les fondations et les cages d’escalier de béton sont complétées et on voit la structure qui servira aux dalles de plancher.

2 / 28

Travaux de dalles en cours; on aperçoit les allumettes en bois d’ingénierie qui seront structurales à l’enveloppe extérieure du bâtiment.

3 / 28

Visite de chantier par le gestionnaire de projet pour vérifier l’avancement des travaux. Les gradins préfabriqués de béton sont installés à la coursive supérieure. Les niveaux inférieurs sont encabanés pour protéger les travaux qui ont eu lieu pendant l’hiver.

4 / 28

Montage de la structure de toit. Les dernières fermes d’acier sont en train d’être ajustées et les travaux de toiture sont débutés aux extrémités. Les gradins préfabriqués en béton sont en installation alors que des travaux mécaniques et de finition architecturale sont en cours aux étages inférieurs.

5 / 28

Les travaux de structure du Hall d’entrée débutent alors que les travaux d’isolation et de revêtement sont en cours. La complexité de ces travaux est accrue et requiert une attention spéciale dû à la forme courbe du bâtiment.

6 / 28

Les gradins préfabriqués sont en place et la pose de supports des sièges débute. La dalle de béton de la patinoire est fraîchement coulée et on effectue des tests avant de la protéger pour la poursuite des travaux.

7 / 28

Vue de la coursive principale; installation des sièges et des sections de gradins amovibles. La dalle de la patinoire est coulée et protégée.

8 / 28

Travaux d’ajustement des gradins rétractables dans la partie inférieure de l’Amphithéâtre. Chacune des sections est indépendante et amovible, selon les besoins de la configuration.

9 / 28

Avant la pose des persiennes d’évacuation de fumée au toit, des rayons de soleil traversent l’Amphithéâtre. Vue de la patinoire vers la coursive supérieure.

10 / 28

Au-dessus de la grille technique, au plafond, installation des toiles acoustiques par des hommes-araignées (cordistes) à l’aide d’un système de harnais et de câbles.

11 / 28

La première glace de la patinoire est en place pour compléter les tests de qualité. Des travaux sont en cours par les équipes de ventilation à l’intérieur du panneau indicateur central.

12 / 28

Treuils du panneau indicateur pesant 27 000 kg.

13 / 28

Travaux d’ébénisterie et protection des planchers de la loge Signature, réservée à des groupes. La courbe du plafond suit celle des gradins au niveau supérieur.

14 / 28

Vue de l’intérieur d’une des quatre-vingt loges de l’Amphithéâtre. Un travail sur mesure d’ébénisterie a été requis pour compléter l’ameublement intégré de chacune des loges.

15 / 28

Résultat final du Loft, loge de 96 places, modulable selon la taille des groupes.

16 / 28

Beaucoup de luminosité à l’intérieur, notamment grâce à l’atrium face à la Zone club. L’atrium, sur trois niveaux, sert la coursive principale et les deux niveaux de loge, offrant une vue spectaculaire sur les Laurentides.

17 / 28

Travaux de finition du Hall d’entrée. La structure du plafond « diamant » en cours, nom qui lui a été donné en raison de son caractère irrégulier et en pointe, avant l’installation du gypse.

18 / 28

Vue du Hall d’entrée, du niveau de la cour principale. À l’extérieur, la double peau est en cours d’installation. La façade en verre, orientée sud-est, crée des jeux d’ombrages au sol.

19 / 28

Vue de quelques-unes des unités de ventilation d’une des nombreuses salles de mécanique.

20 / 28

À la coursive supérieure, les allumettes de bois apparentes et le jeu de parement créent des ouvertures qui viennent encadrer des vues époustouflantes de la Ville de Québec.

21 / 28

La passerelle extérieure se prolonge à l’intérieur, se poursuit à la coursive principale pour finalement traverser le Hall d’entrée, créant la Zone d’activités pour les enfants, et termine sa course comme écran projecteur sur la façade.

22 / 28

L’œuvre d’art achevée, «Le Grand bleu du Nord», et un des deux escaliers mécaniques menant de la coursive principale à la coursive supérieure.

23 / 28

L’aménagement extérieur requiert peu d’arrosage pour le bâtiment qui vise une certification LEED argent. On aperçoit le détail de l’écran extérieur et le système de double peau de la façade du Hall d’entrée.

24 / 28

Détail du plafond extérieur de la toiture du Hall d’entrée se poursuivant aussi à l’intérieur, et section de mur de la passerelle.

25 / 28

Signalisation extérieure, parement, passerelle et détails architecturaux des fenêtres s’harmonisent pour créer une signalétique d’accueil forte.

26 / 28

Vue de la grille technique; tout est en place pour accueillir un match de hockey.

27 / 28

Au Gala Élixir 2015, l’équipe de projet de WSP pour l’Amphithéâtre multifonctionnel de Québec est finaliste dans la course aux grands honneurs. Le gala du Project Management Instiute (PMI) de Montréal récompense l’excellence en gestion de projet. De gauche à droite : Benoit Lalonde (président de PMI-Montréal), Yves Parent, Michel Létourneau, Alain Ouellet, Catherine Grenier, Mélanie Bisson, Jean Gariépy, Gilles Desrochers et Gaétan Demers.

28 / 28

Vue du crépuscule sur les panneaux d’aluminium blancs du revêtement extérieur. Le jeu des bandeaux de fenêtres, la couleur du bâtiment, la luminosité du matériel se veulent être un rappel des congères de neige et un clin d’œil au climat nordique du Québec.

Next screen

D’AUTRES DÉFIS QUE NOUS AVONS SU RELEVER

Next screen