Là où certains voient des obstacles

NOUS VOYONS LE SYMBOLE D’UN RENOUVEAU

Grâce à un effort international, le pont George C. King intervient aujourd’hui en tant que symbole de transformation et de revitalisation d’un quartier de Calgary autrefois tombé dans l’oubli.

Next screen

Projet en bref

PONT GEORGE C. KING

25 De budget de construction
440 tonnes de béton utilisé
18 Hauteur de la plus haute arche
3 Arches
182 De travée de pont
2.5 Ans pour le compléter
630 de béton utilisé
4 Distinctions et prix d’excellence
1 Catastrophe naturelle

En tant qu’ingénieur de projet durant la phase de construction, Calgarian Navid Sasanian est fier d’avoir pu jouer un rôle dans la création de cet important monument.

playVisionnez la vidéo
Close video
Next screen

Diaporama du projet

Découvrez comment ce pont iconique
est devenu réalité

1 / 26

Un rendu conceptuel du pont George C. King (anciennement pont Saint-Patrick) qui illustre la vision initiale du site. L’île Saint-Patrick, qui peut être aperçue tout au fond, avait été comprise dans les plans de revitalisation du East Village de la CMLC (Calgary Municipal Land Corporation). Crédit photo: RFR

2 / 26

L’ancien pont, qui reliait seulement la rive sud de la rivière à l’île. La construction du nouveau pont a nécessité des fondations temporaires dans la rivière, un peu en amont de l’ancien pont.

3 / 26

Construction de culée en béton : les arches en acier s’appuient sur les culées des berges au sud et au nord de la rivière ainsi que sur deux appareils d’appui intermédiaires situés sur l’île Saint-Patrick.

4 / 26

Renforcement conventionnel et par post-tension du tablier et des culées aux extrémités.

5 / 26

Coulage et finition du tablier de béton.

6 / 26

L’acier a été fabriqué par le Groupe ADF au Québec.

7 / 26

L’installation des arches d’acier a demandé un contrôle géométrique rigoureux et un support temporaire élaboré.

8 / 26

Le montage des arches d’acier.

9 / 26

Le montage des arches d’acier.

10 / 26

Le montage des arches d’acier.

11 / 26

Brent Whitcomb, ingénieur résident, au sommet de l’arche. Brent est parti de Denver pour travailler 2 ans à Calgary comme ingénieur sur le chantier.

12 / 26

Le 19 juin 2013, une fonte des neiges rapide mêlée à de fortes pluies a provoqué le débordement de la rivière Bow ainsi que l’inondation de la ville et de la région environnante. Lorsque le niveau de l’eau a commencé à monter, le tablier du pont venait tout juste d’être terminé et n’avait pas encore été suspendu aux arches. Les eaux de crue ont inondé les bermes et emporté une bonne partie de l’échafaudage. En raison des dommages, le nouveau tablier a dû être démoli puis reconstruit, ce qui a repoussé la date de livraison du projet d’un an. Vous trouverez ici de plus amples renseignements au sujet de l’inondation et des réparations (en anglais seulement).

13 / 26

En gardant en tête l’objectif de limiter les retards à l’horaire en raison de l’inondation, l’équipe a dû repenser à la façon de construire le pont. En travaillant pendant l’hiver, l’équipe a surmonté cette difficulté inattendue et a respecté la nouvelle échéance de livraison.

14 / 26

Installation des câbles porteurs.

15 / 26

Peinture des arches d’acier.

16 / 26

De gauche à droite : Dan Prentice, ancien représentant de la Calgary Municipal Land Corporation (client), Christian Rieser de RFR-SAS (chef de l’architecture et de la conception), Brent Whitcomb de WSP | Parsons Brinckerhoff et Ian Norris de Stantec (gestionnaire de projet).

17 / 26

Ajustement de la tension des câbles porteurs.

18 / 26

Coulage du béton pour la rampe menant à l’île Saint-Patrick.

19 / 26

Déconstruction des fondations temporaires.

20 / 26

Au sud, les arches en acier atteignent une hauteur de 18 m au-dessus du niveau du tablier et s’étendent sur 99 m à partir de la rive sud jusqu’à l’île.

21 / 26

Le nouveau pont relie l'East Village de Calgary à l’île Saint-Patrick et à la station CTrain Bridgeland/Memorial.

22 / 26

L’ingénieur de projet Navid Sasanian profite de la vue du pont et du paysage de Calgary à partir de l’île Saint-Patrick.

23 / 26

Le nouveau pont permet aux piétons et aux cyclistes de prendre leur temps et d’admirer le paysage.

24 / 26

La forme unique du pont rappelle un galet faisant des ricochets sur l’eau.

25 / 26

Le pont George C. King est tout aussi impressionnant le soir venu. Crédit photo : RFR

26 / 26

Le pont George C. King a reçu 4 prix d’excellence, dont un des ingénieurs-conseils canadiens. De gauche à droite : Tom Cooper, gestionnaire de projet de Denver au Colorado; Michael McDonagh, ingénieur désigné, de Lawrenceville au New Jersey; Navid Sasanian, ingénieur de projet de Calgary en Alberta.

Next screen

D’AUTRES DÉFIS QUE NOUS AVONS SU RELEVER

Next screen